Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

3 octobre 2009 6 03 /10 /octobre /2009 23:02

 

 

Ce soir encore le vent se lève

Attisant les braises

De l’incendie qui ne me laisse que peu de trêve

Rumination ardente

Je dévale les pentes

Des cimes

Aux abîmes

J’élabore des projets utopiste

Mais jamais je ne les risque

Je m’endort sur un vieux disque

Rayé

Mon pyjama est trop serré

Il m’empêche de tomber nez à nez avec Morphée

 

 

Repost 0
Published by alexsad-r-
commenter cet article
3 octobre 2009 6 03 /10 /octobre /2009 18:54

 

 

Tempérament exacerbé

Imagination féconde

Rêveur éveillé

Angoisse profonde

Utopiste invétéré

Pensée incontrôlée

Réalité que tu sondes

Etre souvent inadapté

Phobie qui gronde

Humeur hachée

Peur du monde

Empathie hyper développée

Illusion démultipliées

Font de toi un être atypique

Mais saches que tu n’es pas seul

Observe un peu autour de toi

Et tu découvriras que chacun essaye de cacher ses « défauts »

Alors que ces caractéristiques font partie entièrement de nous :

Etre humain aux caractères imparfaits qui nous rendent si attachant

Repost 0
Published by alexsad-r-
commenter cet article
3 octobre 2009 6 03 /10 /octobre /2009 18:42

 

 

Humeur nauséabonde

Ton chien gronde

Il s’ennui

Englouti par tes angoisses profondes

Ton meilleur ami

Glapit

Il te sonde

Pour savoir si tu es las

De ce désarroi

Tireras tu ta révérence

Macabre danse

De son dernier repas

Il ne se remettra pas

Son maître dort dans l’antre

De son propre ventre

Dans un dernier rot

Apparaît son ex-voto

Quel épitaphe

 

Ouaf-ouaf

Repost 0
Published by alexsad-r-
commenter cet article
3 octobre 2009 6 03 /10 /octobre /2009 18:32

 

 

Le clown triste

Ne veux pas quitter la piste

En se disant artiste

Il résiste

Derrière son rire et ses sarcasmes

Se cache le marasme

Qui l’envahit

Dès que son show est fini

Le temps d’une représentation

Il fait sensation

Mais dès que le chapiteau s’éteint

Il subit les va et vient

De son chagrin

Homme au grand cœur

Qui n’a pas connu de grand malheur

Il vit dans l’aigreur

De celui qui rêvait de grandeur

Son destin l’a amené ailleurs

Sur la piste aux étoiles

Là seulement son visage se dévoile

Le clown triste

Résiste

En se disant artiste

Repost 0
Published by alexsad-r-
commenter cet article
31 août 2009 1 31 /08 /août /2009 20:44
Au départ
J’ai levé le coude
Avec les copains
On avait des jeux enfantins
Ou on finissait fin plein

J’ai levé le coude
Pour vaincre ma timidité en soirée
Pour oser aborder les femmes qui me plaisaient
Seulement voilà je finissais toujours le plus bourré de l’assemblé
Dans cet état impossible de flirté
Enfin je vous rassure quand j’étais clair ça m’arrivait

J’ai levé le coude
Pour oublier celle qui un jour m’a dit
    « C’est fini
        Dorénavant je préfère vivre avec lui »
J’ai levé le coude
Comme bien d’autre âmes en peines
Espérant qu’elle revienne
Le livre de notre histoire était définitivement clos
J’ai levé le coude
A chaque fois que nostalgique j’essayais de l’ouvrir à nouveau

J’ai levé le coude
Pour faire comme les hommes
Pour prouver ma virilité à la gomme

J’ai levé le coude
En trinquant
En me marrant
En criant
En râlant
En pleurant

J’ai levé le coude
Pour en découdre
Avec cette révolte qui me pourri
Quand je pense à l’absence de sens qu’à la vie

J’ai levé le coude
Pour étancher ma rage
J’avais beau prendre de l’age
J’nous voyais encore au temps de l’esclavage

J’ai levé le coude
Pour fuir toutes ces injustices
Qui me rendaient tellement triste

J’ai levé le coude
Par pulsion
Mon but était l’autodestruction
« Fais toi mal
    Allez! Avales! »
J’ai levé le coude
Tard le soir
Inondé par mon désespoir
Grandissant dans le noir

J’ai même levé le coude
De bon matin
Pour me mettre au turbin

J’ai levé le coude
Buvant dans tous les verres
Descendant n’importe quelle bière
Du moment que je finissais parterre

J’ai levé le coude
Pour tester mes limites
J’ai fait sauter tout les records
Flirtant avec la mort

J’ai levé le coude
Ironisant sur mon propre sort
Moi ce crétin
Qui cuvait mon vin
Les lendemains
En jurant qu’on ne m’y reprendrait pas
Mais voila
Un simple apéro
Et je relevais le coude à nouveau

Aujourd’hui
Je lève le coude
Mais je suis à l’eau
Avec au plus une goutte de sirop
Repost 0
Published by alexsad-r-
commenter cet article
26 août 2009 3 26 /08 /août /2009 21:43


Création?
Inévitable question
Qui tourne en rond
Depuis tant de générations
D’où vient-on?
Deux positions
Répondent à cette interrogation :
La science et la religion

Les deux sont sorties de l’imagination de l’homme
En sommes

Chacun choisi ce qui le ravit
Pour mieux vivre sa vie

Faire ce choix
C’est éviter l’angoisse et le désarroi
De celui qui ne sait et qui ne crois

Repost 0
Published by alexsad-r-
commenter cet article
25 août 2009 2 25 /08 /août /2009 21:53

vérités d'hier considérées primaires
qui ont bati les vérités d'aujourd'hui qui nous nourissent et
qui tendent vers les vérités à venir
qui peuvent nous faire frémir si nous les prédisons
vérité?
 vaste question...
Repost 0
Published by alexsad-r-
commenter cet article
13 août 2009 4 13 /08 /août /2009 10:55





Repost 0
Published by alexsad-r-
commenter cet article
13 août 2009 4 13 /08 /août /2009 10:50
une version au feutre:





cette petite apparement appitoyée sur son verre je l'ai réalisé en 1/4 d'heure pour m'entrainer à saisr l'émotion du modèle








































Repost 0
Published by alexsad-r-
commenter cet article
28 juin 2009 7 28 /06 /juin /2009 10:38


A quoi ça rime d'être bon
Si on te prend pour un gros con
Boucher les trous
C'est tout
Ca sert à quoi d'se respecter
Si on t'renvoit que de la pitié

En sentiment
J'suis pas feignant
Genre impotant
Mes amours déchus
M'ont trop déçu
Les histoires de coeur
Maintenant m'font peur

Peur de chavirer
De tout donner
De tout quitter
De replonger
Dans ce tourbillon
Où j'ai fais des ronds
Comme un gros con
Comme un poisson
Sans m'rappeler
Qu'à chaque fois que face à moi
Ces femmes sont là
Je fais le beau
Le rigolo
Le narvalo

Et c'est reparti
Pour les soucis
La jalousie
Les prises de têtes
Les prises de becs
Dans le pire des cas
J'finis cocu
Pas dépourvu
D'cette grande vertu
Qui est l'orgueil
J'fais pas le deuil
De ces relations
J'étais à fond

La prochaine fois
Je ferais cas
De ces expériences
Avec de la chance
J'rencontrerais
Une fille qui me plait
Avec qui ça l'fait
J'veux m'investir
Ne pas finir
Célibataire
Mais bien pépère
Avec la mère de mes enfants
M'accompagnant
Dans les moments
Plus difficiles
et plus tranquilles

En fait
Je désire plus
Ces malvenues
J'veux du sérieux
Faire comme mes vieux
L'age avançant
Rentrer dans l'rang
En espérant
Qu'dorénavant
J'irais de l'avant


Repost 0
Published by alexsad-r-
commenter cet article

Liste D'articles

Catégories